Soubré : ZADI KESSY RÉCONFORTE LES POPULATIONS MEURTRIES D’OKROUYO

unedu03fevrier2012 Soubré : ZADI KESSY RÉCONFORTE LES POPULATIONS MEURTRIES D’OKROUYOzodo Soubré : ZADI KESSY RÉCONFORTE LES POPULATIONS MEURTRIES D’OKROUYOLes 10, 11 et 12 mai 2011 resteront à jamais gravées dans la mémoire des populations de la sous-préfecture d’Okrouyo dans le département de Soubré. Trois journées d’intenses douleurs où 70 personnes vivant dans cette localité ont été tuées dans les évènements post-électoraux. Six mois après ces massacres imputables aux mercenaires libériens pourchassés d’Abidjan et d’autres tueurs embusqués M. Marcel Zadi Kessy, président du Conseil économique et social, fils du terroir, y était la semaine dernière pour réconforter les populations meurtries. 

A l’endroit de ses parents autochtones, leurs hôtes allochtones et autres allogènes de la localité d’Okrouyo qui se regardaient depuis lors en chiens de faïence, Zadi Kessy, accompagné des autorités préfectorales, a organisé, le vendredi 18 novembre, une journée de paix, de réconciliation et de cohésion sociale.

La rencontre qui a regroupé toutes les communautés sur la place publique en face du bureau de la sous-préfecture d’Okrouyo a été l’occasion pour ce dernier de délivrer son message. D’entrée, il a félicité les cadres d’Okrouyo qui, dans les premiers moments de la tragédie, ont constitué un comité de crise dont les actions ont efficacement contribué à faire baisser les tensions et ramener la paix.

Aux parents des victimes, le président du Ces leur a demandé d’essuyer leurs larmes en acceptant le destin.

« Il faut accepter ce que le Seigneur a décidé. Il n’y aurait pas eu de mort si les mercenaires n’avaient pas choisi de passer par ici. C’est le triste destin auquel il faut courageusement faire face. Donnons-nous la main car c’est dans les moments de deuil comme ceux-là, que toutes les divergences se règlent »,

indique-t-il. Aux différentes communautés présentes, Zadi Kessy a ensuite prôné la paix, l’entente et la cohésion. Il invite les uns et les autres à ne voir que l’intérêt communautaire qui ne cadre qu’avec le développement de la région. S’adressant aux allogènes et allochtones de la localité rassemblés sous deux bâches, l’orateur les a interpellés en ces termes :

« Je ne suis pas d’accord avec le sobriquet Cedeao dont on identifie votre communauté. Il faut perpétuer l’esprit du vivre ensemble avec vos tuteurs. Si vous avez choisi de venir en Côte d’Ivoire et de vivre à Okrouyo, faites en sorte que la volonté de vivre ensemble soit sincère et comportez-vous comme véritablement chez vous ».

Avant qu’il ne délivre son message, sont respectivement intervenus le porte-parole du chef des villages de la localité d’Okrouyo et celui des cadres de la même localité. Ensemble, ils ont remercié Zadi Kessy, digne fils et principal levier du développement dans tout le département de Soubré. Ils ont ensuite situé les circonstances des évènements tragiques survenus durant les trois jours de mai dernier et rappelé les actions d’apaisement menées de concert avec les autorités locales. En plus des crimes commis par les mercenaires libériens en fuite, les chefs des villages, par la voix d’un des leurs, le chef Gbogou Rabet Théodore, ont porté un doigt accusateur contre la confrérie des « dozo ».

Le président du Ces, Marcel Zadi Kessy qui était avait à ses côtés le sous-préfet d’Okrouyo, M. Konan Kouadio Ambroise et celui de Liliyo, M. Akebo Bilé, a offert une enveloppe de cinq millions de francs aux différentes communautés éprouvées.

 

Landry Kohon

Envoyé spécial

Source: Frat Mat

CIVVR avatar 1402139190 96x96 Soubré : ZADI KESSY RÉCONFORTE LES POPULATIONS MEURTRIES D’OKROUYO

Site indépendant sur le processus de Vérité et réconciliation en Côte d’ivoire

CIVVR – who has written posts on Vérité et réconciliation Côte d'Ivoire.


Recherches ayant amené à cette page:

  • discour de monsieur marcel zadi kessy au

You may also like...

Commentaires

Google+