Sanogo Aboubakar et Kangbe Yayoro Charles Lopez

journalistes ivoiriens 269x300 Sanogo Aboubakar et Kangbe Yayoro Charles LopezAmnesty International a enquêté sur un certain nombre de cas de personnes qui ont été frappées et maltraitées au moment de leur arrestation et à leur arrivée dans un centre de détention. Deux journalistes, Sanogo Aboubakar et Kangbe Yayoro Charles Lopez, travaillant pour une chaine de télévision basée à Bouaké (le bastion des Forces Nouvelles) ont été arrêtés le 28 janvier 2011, à Abidjan, par les forces de sécurité loyales à Laurent Gbagbo. Amnesty International a rencontré les journalistes en détention.
L’un d’entre eux a dit à Amnesty International :

« Ils ont commencé à nous battre, ils étaient une trentaine autour de nous. Nous étions au milieu et ils nous donnaient des coups avec leurs rangers, ils nous frappaient avec leur poings, ils nous donnaient des gifles, cela a duré environ une trentaine de minutes. L’un d’entre eux m’a étranglé, j’ai perdu connaissance. Quand je me suis réveillé, ils m’ont battu avec des barres de fer et m’ont brûlé à trois reprises avec des cigarettes ».

CIVVR avatar 1402139190 96x96 Sanogo Aboubakar et Kangbe Yayoro Charles Lopez

Site indépendant sur le processus de Vérité et réconciliation en Côte d’ivoire

CIVVR – who has written posts on Vérité et réconciliation Côte d'Ivoire.


You may also like...

Commentaires

Google+