Réconciliation nationale / Charles Konan Banny : #Notre pays est menacé # (Notre Voie)

banny57 Réconciliation nationale / Charles Konan Banny :  #Notre pays est menacé # (Notre Voie)« La meilleure prise de conscience, ce sont les affres que nous avons subis de la guerre, mais malheureusement nous avons tous oublié ce que nous avons vécu (…) Il n’y a pas d’avenir et de paix sans pardon (…) Notre pays est menacé, arrêtons nos petites querelles.

Les Ivoiriens n’ont pas touché le fond, car il y a pire, comme ça été le cas en Somalie. Ce pays a réussi cependant à se réconcilier. C’est donc possible pour nous. La chose importante que vous puissiez faire pour la paix et la réconciliation, c’est de cultiver toujours l’esprit rotarien qui doit être diffusé partout ».

C’est le message délivré par le président de la Commission dialogue, vérité et réconciliation (Cdvr), l’ex-Premier ministre, Charles Konan Banny, à ces poulains rotariens le 22 septembre dernier, à l’hôtel Pullman d’Abidjan-Plateau. C’était au cours d’une conférence publique portant sur le thème : « la paix par le service ».

Comment faire du service, un moteur de réconciliation ?

A cette question, M. Banny a répondu que la meilleure façon d’éloigner le spectre de la guerre et de cultiver la paix, c’est de bannir l’injustice, d’établir la primauté du droit, de développer la considération pour son semblable et d’envisager la différence non comme un motif de haine et de mépris, mais bien au contraire, comme une source d’enrichissement mutuel. La recherche de la paix, dira-t-il, implique, dans le cas de la Côte d’Ivoire, une justice transitionnelle.

« Cette réconciliation nationale peut être recherchée par des méthodes variées et complémentaires.

En effet, notre pays possède un savoir. Les conflits, même les plus graves, se résolvent par l’effet communément admis de pratiques culturelles apaisantes et restauratrices des équilibres qui ont été perturbés. Lorsque l’esprit est apaisé, il s’ensuit une paix sociale véritable »,

a-t-il soutenu. Selon le président de la Cdvr, ce sont les politiques qui menacent le plus la paix dans le monde et particulièrement dans notre pays.

« La paix est absente de la Côte d’Ivoire depuis de longues années. Les violations massives des droits de l’homme affectent le pays tout entier. On peut faire la politique en disant la vérité. Ce sont les responsables politiques qui menacent la paix »

, a déploré Charles Konan Banny.

Qui précise que l’homme peut, par sa pensée et ses actes, menacer la paix ou la préserver. Pour lui, le préalable à la paix, c’est la réconciliation nationale.

« La Commission dialogue, vérité et réconciliation (Cdvr) travaille à ramener la paix en recherchant les causes, la vérité, les violations, l’identification et l’indemnisation des victimes qui doivent être au cœur du processus. Pour se faire, des consultations nationales se feront.

La réconciliation passe par la recherche d’un nouvel équilibre au sein de notre société ».

Au cours de cette cérémonie des rotariens, la somme d’un million de fcfa a été collectée pour les orphelins de Zouan-Hounien, dans l’ouest de la Côte d’Ivoire.

Djè Abel

CIVVR avatar 1402139190 96x96 Réconciliation nationale / Charles Konan Banny :  #Notre pays est menacé # (Notre Voie)

Site indépendant sur le processus de Vérité et réconciliation en Côte d’ivoire

CIVVR – who has written posts on Vérité et réconciliation Côte d'Ivoire.


You may also like...

Commentaires

Google+