Réconciliation nationale : Banny confie le processus aux hommes de Dieu (Le Patriote)

Voeux Cdvr 18 Réconciliation nationale : Banny confie le processus aux hommes de Dieu (Le Patriote)“C’est Dieu qui convainc les coeurs de péché et de justice ». Cette vérité tirée des Saintes Ecritures semble être au coeur de l’action du président de la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation. Le jeudi dernier, à la publication des 23 commissions locales chargées d’auditionner les populations dans le cadre du processus de réconciliation nationale, l’on se rend compte que les présidents et leurs adjoints sont des guides religieux.

Si ce n’est pas un évêque ou un prête qui préside la commission locale, c’est un pasteur ou un imam. Et les hommes de Dieu choisis pour diriger ces entités déconcentrées sont des personnalités pour la plupart connues pour leur probité et leur intégrité morales.

On peut aider des personnes à se réconcilier.

Mais on ne peut pas les forcer à se réconcilier.

Le président Charles Konan Banny a donc compris que la réconciliation nationale est avant tout une oeuvre spirituelle. Qui donc est mieux placer que les leaders religieux dépositaires de la parole de Dieu pour soigner l’esprit ?

C’est la raison pour laquelle il faut mettre au centre du processus des hommes et des femmes qui ont l’habitude de parler aux coeurs et aux âmes. Le choix donc des ministres de Dieu pour présider les commissions locales n’est pas fortuit. Ce sont des personnalités beaucoup écoutées et qui sauront trouver les mots justes pour parler à tous ces coeurs meurtris et ravagés par tant d’atrocités et d’inhumanités.

Comme l’avait prédit le Christ, le problème de l’humanité n’est pas physique. Mais d’ordre spirituel. Tout le sens de l’oeuvre rédemptrice à la croix de Golgotha vient de là. Si l’on veut arriver à quelque chose après le terrible drame postélectoral qu’a vécu la Côte d’Ivoire, il est clair qu’il faut d’abord soigner les plaies invisibles qui sont celles du c?ur et de l’âme.

Car, ce sont les plus difficiles à guérir. Sinon le fantôme de la douleur viendra à chaque occasion hanté les victimes. Dans ces conditions, il serait illusoire de croire que l’on peut arriver à une réconciliation vraie et sincère. Gages d’une paix durable et définitive en Côte d’Ivoire.

C’est en cela qu’il faut saluer et encourager les choix opérés par le président de la CDVR qui donnent à être optimiste pour l’avenir. Car, on peut certes ruser avec les hommes.

Mais pas avec Dieu et sa conscience.

Jean-Claude Coulibaly

CIVVR avatar 1402139190 96x96 Réconciliation nationale : Banny confie le processus aux hommes de Dieu (Le Patriote)

Site indépendant sur le processus de Vérité et réconciliation en Côte d’ivoire

CIVVR – who has written posts on Vérité et réconciliation Côte d'Ivoire.


You may also like...

Commentaires

Google+