Mort de l’ex-puschiste ivoirien Ibrahim Coulibaly

IB MORT 300x240 Mort de lex puschiste ivoirien Ibrahim CoulibalyLa télévision ivoirienne a annoncé mercredi soir la mort de l’ex-putschiste Ibrahim Coulibaly dans des combats à Abidjan entre sa milice et les nouvelles forces régulières avec lesquelles il avait participé à la prise d’Abidjan plus tôt ce mois-ci pour mettre au pouvoir le président élu Alassane Ouattara. La mort du sergent-chef « IB » pourrait peser sur la réconciliation par Alassane Ouattara.

Les combats entre le « Commando invisible » et les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) se déroulaient dans le quartier populaire d’Abobo. Agé de 47 ans, « IB » est mort après que son porte-parole eut déclaré que ses troupes attendaient d’être désarmées par les Casques bleus de l’ONU.

« Le sergent chef Ibrahim Coulibaly a été tué ce soir pendant des combats avec les FRCI », a fait savoir la télévision d’Etat mercredi 27 avril.

Mais un commandant du Premier ministre et ministre de la Défense Guillaume Soro a affirmé sous le couvert de l’anonymat qu’il semblait qu’IB se soit suicidé plutôt que de se rendre quand les FRCI se sont emparées de son fief à Abobo. « Nos hommes ont encerclé sa résidence mais il a refusé de se rendre. Quand nos combattants sont entrés, ils ont trouvé son corps, sans vie mais sans blessure par balle », d’après le commandant.

Le porte-parole de Coulibaly, Félix Anoble, avait déclaré plus tôt mercredi qu’ils avaient été attaqués alors qu’ils attendaient l’arrivée des soldats de l’Opération de l’ONU en Côte d’Ivoire (ONUCI) chargés de les désarmer. Joint par l’Associated Press après l’annonce de la mort d’IB, M. Anoble a répondu qu’il ne pouvait « rien confirmer ». « Je n’ai pas d’information », a-t-il dit.

« Je confirme qu’Ibrahim Coulibaly a été tué lors des affrontements aujourd’hui », a indiqué le capitaine Alla Kouakou Leon. Une source, proche des efforts de médiation entre Coulibaly et le camp d’Alassane Ouattara, a indiqué que Coulibaly et ses gardes du corps avaient été tués après l’échec des pourparlers.

Le président Ouattara avait ordonné vendredi à IB et au Commando invisible de déposer les armes car sinon ils seraient désarmés de force. Coulibaly avait répondu que l’organisation du désarmement prendrait du temps. Il avait fait allégeance au nouveau chef de l’Etat dans un entretien à l’AP mais n’avait pas été reçu par lui.

Ibrahim Coulibaly avait dirigé le coup d’Etat de 1999 qui avait permis l’accession au pouvoir du général Robert Gueï, finalement assassiné après les élections de 2000. En 2002, il avait participé à la tentative de coup d’Etat contre le président Laurent Gbagbo et ne faisait pas mystère de ses aspirations.

 

CIVVR avatar 1402139190 96x96 Mort de lex puschiste ivoirien Ibrahim Coulibaly

Site indépendant sur le processus de Vérité et réconciliation en Côte d’ivoire

CIVVR – who has written posts on Vérité et réconciliation Côte d'Ivoire.


You may also like...

Commentaires

Google+