[+1]L`OIM organise le rapatriement de réfugiés ivoiriens et libériens (AFP)

Soumis dans: Actualités,Coups de coeur,Les déplacés,Live CI |


GENEVE – L’Organisation internationale pour les Migrations (OIM), basée à Genève, a lancé une vaste opération de rapatriement volontaire de réfugiés ivoiriens et libériens, en coopération avec le Haut commissariat pour les réfugiés de l’ONU (HCR).

119122 un camp de refugies a dekoue dans l ouest de la cote d ivoire en avril 2011 [+1]L`OIM organise le rapatriement de réfugiés ivoiriens et libériens (AFP)
Selon un porte-parole, cette opération concerne 15.000 Ivoiriens qui avaient fui leur pays pour se rendre au Liberia lors de la crise de décembre 2010-avril 2011 qui a fait quelque 3.000 morts, après le refus de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo de reconnaître sa défaite à l’élection de novembre 2010.

Par ailleurs, l’OIM va rapatrier 15.000 réfugiés libériens qui vivaient en Côte d’Ivoire.

Selon l’OIM, environ 79.000 réfugiés ivoiriens sont toujours présents au Liberia et 24.000 réfugiés libériens en Côte d’Ivoire.

Un premier convoi de neuf véhicules (4 bus et 5 camions), transportant 233 hommes, femmes et enfants, a quitté le camp de réfugiés de Toe Town au Liberia le 22 février dernier.

Après six heures de trajet, le convoi est arrivé à Toulepleu, un village de Côte d’Ivoire qui est la destination finale de la plupart des réfugiés.

Le deuxième convoi a quitté le camp de réfugiés de Saleapea au Liberia avec 339 personnes le 25 février à destination de la région de Danane en Côte d’Ivoire.

Le HCR a donné une aide financière aux réfugiés et le Programme alimentaire mondial (PAM) de la nourriture pour un mois.

Au plus fort de la crise, plus de 200.000 Ivoiriens se sont réfugiés dans les pays voisins de la Côte d’Ivoire.

La plupart d’entre eux sont rentrés chez eux.

L’OIM a aussi rapatrié 500 réfugiés libériens. Le 30 juin prochain, les Libériens vivant en Côte d’Ivoire perdront leur statut de réfugiés, ce qui a conduit l’OIM à accélérer le processus de rapatriement.