La chefferie traditionnelle, à Gagnoa, attend une autorisation pour rencontrer Gbagbo

CHEF ONUCI 250x0 La chefferie traditionnelle, à Gagnoa, attend une autorisation pour rencontrer GbagboGagnoa, 09 oct (AIP) –

Le vice-président du conseil des chefs de village de Gagnoa, Joseph Gadji Dagbo, porte-parole dudit conseil, a confié vendredi à la presse que les chefs de Gagnoa attendent une autorisation des autorités du pays pour se rendre à Korhogo, afin d’échanger avec l’ex-président Laurent Gbagbo sur la question de la réconciliation nationale.

« Nous avons demandé à rencontrer le président Laurent Gbagbo et le président de la « Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation » nous a demandé de nous organiser et de constituer la délégation pour qu’il en informe les autorités compétentes pour qu’on nous donne l’autorisation »,

a déclaré M. Gadji Joseph, lors des journées de l’ONUCI à Gagnoa.

Ce dernier a expliqué que les chefs de village de Gagnoa attendent que, d’un instant à l’autre, l’on leur accorde cette autorisation pour leur permettre de se rendre à Korhogo, où l’ex-président est détenu, en vue d’échanger avec lui, « parce que, a-t-il souligné, citant le président de la CDVR, Charles Konan Banny,

« Gbagbo a été président de la Côte d’Ivoire pendant neuf ans, il est important qu’il dise un mot de la réconciliation; et c’est ce que nous allons aller lui demander très bientôt ».

Le porte-parole de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), Hamadoun Touré, a confirmé, au cours d’une conférence de presse, jeudi, à Gagnoa, qu’une délégation de la mission, conduite par le Représentant Spécial adjoint du Secrétaire général de l’ONU pour la Côte d’Ivoire, Arnauld Akodjenou, a rencontré la semaine dernière l’ex-chef de l’Etat à Korhogo.

« Les échanges se sont bien passés, et l’entrevue fut intéressante »,

a confié M. Touré à la vingtaine de journalistes et correspondants de presse présents, signalant qu’il ne peut pas en dire plus, parce qu’un compte rendu officiel de ces entretiens n’a pas encore été fait aux autorités gouvernementales du pays.

Hamadoun Touré reconnaît que

« Gagnoa est une région importante, … et le cosmopolitisme de la ville donne une idée de ce que la réconciliation nationale, lorsqu’elle est scellée, ici, peut avoir un impact positif sur le reste du pays ».

(aip)
Jmk/kp

AIP La chefferie traditionnelle, à Gagnoa, attend une autorisation pour rencontrer Gbagbo

Source: Agence Ivoirienne de Presse (AIP)

CIVVR avatar 1402139190 96x96 La chefferie traditionnelle, à Gagnoa, attend une autorisation pour rencontrer Gbagbo

Site indépendant sur le processus de Vérité et réconciliation en Côte d’ivoire

CIVVR – who has written posts on Vérité et réconciliation Côte d'Ivoire.


Recherches ayant amené à cette page:

  • réconciliation nationale

You may also like...

Commentaires

Google+