Côte d’ivoire: Armés mais désoeuvrés (GROUPES ARMÉS, ARMES LÉGÈRES ET SÉCURITÉ HUMAINE DANS LA RÉGION DE LA CEDEAO)

Après le décès du président fondateur Félix Houphouët-Boigny le 7 décembre 1993, la Côte d’Ivoire a plongé dans une lutte pour le pouvoir et une instabilité politique récurrente.

cherif ousmane 2 201x300 Côte divoire: Armés mais désoeuvrés (GROUPES ARMÉS, ARMES LÉGÈRES ET SÉCURITÉ HUMAINE DANS LA RÉGION DE LA CEDEAO)

Les controverses à propos des lois restrictives sur la nationalité et leurs implications pour l’éligibilité aux élections nationales, qui ont entraîné la disqualification de leaders importants comme Alassane Ouattara du Rassemblement des républicains (RDR), ont augmenté les tensions qui ont culminé avec le renversement du président Henri Konan Bédié par le général Robert Gueï en décembre 1999. Des affrontements mortels ont suivi les résultats contestés des élections présidentielles de 2001. La Cour suprême de Côte d’Ivoire a finalement déclaré Laurent Gbagbo vainqueur devant son principal adversaire, le général Gueï. Toutefois, la situation est restée dangereusement
instable. Le 19 décembre 2002, un groupe d’environ 800 soldats des Forces armées nationales de Côte d’Ivoire (FANCI) a lancé une tentative de coup d’Etat contre le président Gbagbo, au cours duquel le général Gueï a été tué. Après la prise manquée d’Abidjan, capitale commerciale du pays, les mutins se sont retirés au nord de la ville de Bouaké…

Téléchargez le document : 

ARMÉS MAIS DÉSOEUVRÉS GROUPES ARMÉS, ARMES LÉGÈRES ET SÉCURITÉ HUMAINE DANS LA RÉGION DE LA CEDEAO

CIVVR avatar 1402139190 96x96 Côte divoire: Armés mais désoeuvrés (GROUPES ARMÉS, ARMES LÉGÈRES ET SÉCURITÉ HUMAINE DANS LA RÉGION DE LA CEDEAO)

Site indépendant sur le processus de Vérité et réconciliation en Côte d’ivoire

CIVVR – who has written posts on Vérité et réconciliation Côte d'Ivoire.


You may also like...

Commentaires

Google+