Côte d’ivoire : Alassane Ouattara, la fabrique d’un dictateur

Persuadés d’avoir le temps devant nous, nous attendons. Mais pour qui n’a pas de la poussière dans les yeux le futur de ce pays est un peu flou.
Tout ce que nous mettons sous le tapis aujourd’hui finira par rejaillir…

Nous évitons la réconciliation comme s’il s’agissait d’une maladie honteuse. Et pourtant… s’il n’existe pas de solution miracle, il y a des pistes explorer qui ne demandent pas une exégèse en matière de résolution de conflit. Les techniciens (ONUSIENS ou autre) en charge de nous aider à régler nos différents croient devoir dérouler tout un arsenal d’outils de concepts avant de commencer leur Mission…

Et pendant ce temps s’écoule inexorablement le sablier.

La CDVR par sa lenteur fatigue. Par ses spots télévisés, ses modules « heuristiques », ses conférences dans des salles prestigieuses, ses hôtels de luxe et les ambitions politiques affichées par certains de ses employés…

D’Adama Kansaye à Alassane Ouattara

Tout d’abord, permettez moi pour éviter des ambiguïtés, de faire mon « coming-out ».

Oui, j’ai de l’estime pour Alassane Ouattara car c’est un homme que je crois intègre et sincère.

Cependant mon affection pour lui n’est pas née d’un coup de foudre. Elle s’est imposée au fil du temps.
Car il m’avait choqué lorsque premier ministre d’Houphouët il avait instauré la carte de séjour.
Ce fut pour moi quelque chose d’insupportable car je suis profondément Panafricaniste.

Oh! pas au sens du pseudo combat anti-occidental que mènent certains aujourd’hui… Non, simplement par amour pour l’Afrique mais aussi par raison.
L’avenir du continent ne passe que par l’intégration des pays qui le composent.
La CEDEAO est certes une organisation économique mais elle porte en elle le schéma de ce que l’Afrique devrait être.
Les habitants de la CEDEAO à l’image de ce qui se passe en Europe devraient se sentir chez eux dans tous les pays de cette communauté.

Toute action allant dans le sens inverse est de nature à en retarder le développement.
Qu’un sénégalais se fasse élire au Gabon ou qu’un ivoirien le soit au Togo ne me dérange pas et me fera plaisir: si c’est le choix volontaire du peuple. D’où mon choc, voire mon opposition à cette politique mise en oeuvre par M. Ouattara.

Son passage au FMI était aussi pour moi un « handicap ».
Cette institution qui fut pour l’Afrique (l’Asie, et l’Amérique Latine) une suceuse de sang… Pas des vampires car eux, laissent au moins un peu de sang à leurs victimes!
C’ était il y a plus de vingt ans…
Peu de temps après tout cela le cancer ivoiritaire se déclara.
Des tumeurs humaines poussèrent sur le visage de cette belle trentenaire qu’était la Côte d’ivoire…

Des entrailles de sa terre, des vers purulents portant des masques de pseudo-intellectuels, la glaire entre les deux oreilles surgirent.,.
J’assistai alors à l’acharnement quasi-obsessionnel que ses adversaires politiques mettaient à l’empêcher de se présenter aux élections. Je mis alors de côté mon grief et je tentai de comprendre…Il ne fallait pas beaucoup pour comprendre que la mauvaise de foi avait envahi tout le champ de l’espace politique et publique.

« Et il n’y a pas pire injustice que celle qui s’habille de la robe de la Justice…»
D’article de loi, en modification constitutionnelle tout y passé…
Des journaleux véreux sans scrupules (dont certains ont bon jeu aujourd’hui d’avoir retourné leur veste) , se faisant les porte-voix de cette ignominie.

« Tous avaient perdu la tête, contre un seul homme… ».

Cela me rappela un douloureux souvenir.

Enfant, j’ai été scolarisé dans une école primaire à Treichville. Les instits étaient pour la plupart d’origine d’un pays de la sous-région: ils étaient excellents. Cependant ils participèrent à une ignoble conspiration contre un des instituteurs ‘origine Malienne qui exerçait dans cette école.M. Adama Kansaye (*): Ce dernier fut l’enseignant qui m’a le plus marqué. Si vous avez vu le film « Le Cercle des poètes disparus » vous aurez une idée de ce qu’il fut.

Sa gentillesse, sa sincérité et son sérieux dans le travail lui avait conféré une popularité telle qu’à la mort du fondateur de cette école, quand il fallut trouver un successeur il était en bonne position… Pour l’écarter lui le Malien, les autres menèrent une ignoble campagne de dénigrement. Ils ont même pousser l’ignominie à faire croire qu’il avait des rapports sexuels avec une gamine de notre classe de Cm1 …Et cela pendant la récréation! Alors que cette dernière se trouvait tout le temps avec nous…

Tout était mensonge et pourtant cela fut à l’origine de son renvoi et de sa descente dans l’enfer de l’alcoolisme. .. De la maladie.Un gâchis. Un vrai gâchis. Quand je pense à lui mon coeur saigne.Cette histoire fut celle qui allait m’amener tout au long de ma vie, à une vraie défiance du Pouvoir.

Gamin, j’ai vite compris que lorsque des hommes de pouvoir se liguent contre une seule personne il faut regarder de plus près…

Et aussi que la Justice pouvait être aux manipulée par les « Puissants ».J’ai depuis une sainte horreur de l’injustice et surtout contre les gens sincères.

De la tentative d’assassinat dont il fut la victime, à l’ignoble épisode de la profanation de la tombe de sa mère : cet homme a payé chèrement son ambition politique.
Ouattara Epouse1 Côte divoire : Alassane Ouattara, la fabrique dun dictateurJe me suis pris d’empathie pour lui. Voilà.
Pour son épouse, aussi… (Voilà une femme qui pourrait se la couler douce et qui se démène à travers une fondation d’aide à l’enfance à apporter un mieux-être à des enfants…)

Ne me parlez pas de com’ politique, c’est un peu plus que ça …

Chers frères et soeurs pro-Gbagbo vous avez des raisons (certainement objectives) de ne pas l’apprécier. C’est votre droit.

Mais ne partez pas tout de suite…

Malgré cette cette empathie pour lui, je ne cherche pas en m’en approcher car j’ai le soutien très élastique… Quand on tire trop dessus il se casse, demandez aux Dames elles vous expliqueront :o)

Je n’ai pas la force de caractère d’un militant de parti politique… Autour des hommes de pouvoir il y a des gens qui arrivent à se persuader qu’ils aiment plus leur mentor que lui-même… (Demandez à M. Gbagbo il doit avoir connu cela lui aussi). Ils sont prêts à tout faire pour que le prouver: même les pires conneries… :o)

Je suis du genre à dire ce que je pense, trop vite… C’est un défaut et dans le milieu politique (ou ailleurs…) c’est une faiblesse: « avec nous ou contre nous? »
La question est si vite posée et ma réponse … arrive des fois même avant la question. Incontrôlable dîtes-vous? Oui.


Il y a des personnes chez M. Gbagbo pour qui j’ai de l’affection sincère. Ils le savent.

Mais j’ai été déçu par leurs actions: 10 ans avec le résultat que j’ai vu…Même avec une rébellion… « Vous » pouviez faire mieux! (n’est ce pas Tonton?).

Ceci dit j’attends toujours de trouver une seule réalisation d’infrastructures publiques créée par les ex-rebelles. Une école, un dispensaire… un maquis…

La fabrique du dictateur

Revenons à M. Ouattara: qu’est ce qui aurait pu l’empêcher de procéder à élimination physique de ses adversaires au paroxysme de la crise?
Lors des arrestations, au plus fort de la crise, des accidents pouvaient si vite arriver…

Mais à part M.Tagro (pardon à ses proches, je ne minimise pas leur douleur), il n’y a pas eu d’élimination physique de ténors du camp adverse.

Le cas d’IB est celui pour moi qui doit être éclairci.Qu’en sait-il? Pourquoi il n’y a toujours de résultat d’enquête?Des questions en suspens que j’espère comprendre un jour…

D’abord certains dans son camp jouent la carte de la psycho-rigidité : « With Gbagbo, No peace » pour répondre au slogan idiot de certains partisans de l’ancien président. Si ceux-là gagnent, on y perdra tous.
De l’autre côté, ses adversaires le savent: en contre-jouant (jusqu’à l’absurde parfois) dans le processus de normalisation, ils pensent marquer des points.

Ne voyant pas venir la « Normalisation » (que certains appellent la Réconciliation), les organisations internationales d’Amnesty à HWR et maintenant l’ONU « commencent » à s’impatienter… Les rapports se suivent et mettent en avant l’impartialité de la justice, la dureté du régime etc… Le manque d’équité voire de démocratie.

Quand on charge autant un « régime » à la fin sans qu’il n’ait le temps ni la possibilité immédiate de régler ses problèmes , il ne lui restera que deux choix: soit tomber soit se durcir… Voilà pourquoi je parle de la fabrique d’un dictateur.

Comprenons-nous bien, je milite pour la défense des droits de l’homme et au nom de cela je ne défendrai aucun abus! Je ne soutiendrai JAMAIS des violations quel qu’en soit les auteurs! Je soutiens et défends toutes les organisations telles qu’Amnesty, Human Rights Watch etc. Les rapports produits ainsi que les recommandations incluses doivent être pris en considération par le pouvoir de M. Ouattara.

Quand on observe depuis le 21 avril 2011 le traitement fait à certains de ses adversaires dont certains sont aujourd’hui en prison, on ne peut qu’arriver à la conclusion que c’est un démocrate.

Oui, je réécris et assume cela malgré la « mode » actuelle qui consiste à tenter de le faire passer pour autre chose.

Pourquoi? Parce qu’il pourrait ne pas prendre en compte toutes ces critiques, s’isoler de la scène internationale et régner en autocrate comme c’est le cas dans certaines dictatures.

Il aurait la belle vie, l’exercice du pouvoir…facile.
Et pourquoi ne le fait-il pas?

Réfléchissez-y: il pourrait…
Heureusement pour nous: il ne fait pas.
Je pense qu’il en souffre.
Mais il est dans un piège dont il n’est pas facile de sortir.

Voilà pourquoi…

Il faut sauver le soldat Ouattara

Ouattara est un homme d’état soucieux de son image de démocrate. Il veut pouvoir voyager dans tous les pays du monde (Syndrome #Magellan… ).Mais ce n’est pas (seulement) pour faire le « beau », mais pour créer des opportunités pour le pays. Il faut beaucoup de mauvaise foi pour dire le contraire.

Voilà pourquoi les accusations de plus en plus pressantes des organisations des droits de l’homme ne doivent pas l’indifférer.
C’est une chance qu’il faut saisir.

Malheureusement ses adversaires l’utilisent contre lui. Mais c’est un mauvais calcul. Un calcul dangereux pour l’avenir.

La CDVR qui était censée aider à la normalisation s’est engoncée dans une mission d’expertise totalement opaque. Un discours pompeux, des actions presque discrètes comme si elle en avait honte…
Des conseillers à son Président, presque tous y ont vu un tremplin politique pour l’avenir. Plus occupés à leur propre devenir, ils ont vidé cette mission hautement stratégique et capitale pour l’avenir de sa moelle.
Quelles propositions concrètes? Rien. Quelles prises de risques politiques? Rien.

Et elle est devenue à la fois la risée de certains et un boulet accroché au pied de Ouattara.

Ce n’est pas aimable, je sais. J’ai toujours de la considération pour certains de ses membres… Ils sont intelligents, vifs intellectuellement. Mais à l’image de l’équipe nationale de football, malgré ses Drogba et ses Touré a du mal à ramener une coupe.

Cependant si nous ne normalisons pas nos rapports sous le pouvoir de Ouattara, ce sera très difficile après.

Il y a trop de testostérones dans l’air… (Voilà pourquoi j’espère qu’une femme lui succédera… ça c’est une autre histoire).
Le pire est que beaucoup le savent, mais ils n’ont plus peur. Ils sont … aguerris: c’est bien le mot qui convient.
Les politiciens n’ont aucune raison d’en avoir peur: leurs enfants ou eux ne meurent pas ou si peu… pendant la guerre. Les pauvres et leurs gosses, eux…

3000 victimes, ça durcit l’âme …
S’il devrait y avoir un « match » retour, il faudra multiplier par une puissance de 10 …

Nous en sommes tous conscients.

Alors refuser aujourd’hui de régler nos différends c’est mettre en hypothèque le sang de cette génération et la suivante.

Comment Gbagbo a sauvé la Côte d’Ivoire

« Le diable lui conseillait de lâcher le pouvoir car il n’aime pas la Côte d’Ivoire… Mais Dieu l’a obligé à s’accrocher… »

Car s’il avait écouté le premier, on serait aujourd’hui encore en guerre. Le bilan tragique Rwandais aurait été vite atteint voire dépassé…

Que ceux qui n’ont pas compris ce qui précède, réfléchissent. Un peu, un tout petit peu… Ils comprendront.

Bon puisqu’il faut expliquer pour les lecteurs pressés…

Imaginez que Gbagbo eût accepté de quitter le pouvoir dans le contexte de l’époque. Souvenez-vous des masses de jeunes gens que Blé Goudé contrôlaient…Sans parler d’une partie de l’armée, la gendarmerie et la police…
Un coup d’état aurait eu lieu. C’est certain…Et…

Et? Ben imaginez la suite…

Un pays en sursis

Ce scénario imaginaire que je décris aurait eu des conséquences dramatiques…

Donc c’est un sursis que que nous avons gagné:

« la chose-là nous a lapés »…

Les germes n’ont pas disparu. La haine est toujours vivace… 2 ans plus tard: nous sommes des sursitaires. En observation avec une liberté conditionnelle.

Cependant quoi qu’ils en disent les adversaires de Ouattara lui « accordent » (malgré eux…) au moins un crédit: la compétence et … le respect dû à son âge. Sa reconnaissance et son aura internationales sont irréfutables.

Mais pour d’autres (futurs) prétendants au trône, rien ne leur est accordé: ni la compétence, ni la probité encore moins l’expérience. Ils ont accumulé contre eux tellement de rancœur pour que si leur « moment » devait arriver , cette haine se manifestera inévitablement, et le pays paiera cher. Très cher.

Si rien n’est fait d’ici là…pour apaiser nos relations.

« Bon! comme c’est toi qui sais ce qu’il faut faire, dis nous alors… »

Comme vous insistez je vais tenter de vous soumettre quelques propositions qui auraient dues provenir de la CDVR.

Propositions

Côté gouvernemental

1. Créer dès maintenant un fonds d’indemnisation pour les familles des victimes en privilégiant la prise en charge des enfants par un système de « pupilles de la nation » et… l’utiliser (à bon escient).

2. Libérer TOUS les prisonniers non poursuivis pour des crimes de sang.

3. Faire du retour des réfugiés non-volontaires qui souffrent dans les camps, une cause nationale. Aidez à leur retour. Et si cela doit prendre du temps, les aider par des envois de nourritures et produits de première nécessité. Faire inscrire les enfants de réfugiés dans des écoles et suivre pendant ce temps leur santé.

4. Publier une liste officielle des prisonniers liés aux événements politiques, accélérer les jugements de ceux qu’on ne peut pas relâcher en leur donnant les moyens de disposer d’une véritable défense.

5. Ouvrir des enquêtes et procéder au jugement rapide des cas « simples » d’expropriation des terres dans l’Ouest. Les plus complexes seront gérés dans un deuxième temps.

Côté Parlementaire

6. Réduire à 4 ans le mandat actuel des députés afin de permettre l’élection d’une assemblée nationale plus inclusive.

7. Allonger à 8 ans le mandat présidentiel avec comme condition une non-représentation de l’actuel président: vu comment se déroulées les dernières élections je crains fortement que nous ne soyons pas prêts pour refaire une présidentielle sereine dans 3 ans…

8. Donner un autre mandat à une CDVR renouvelée avec à sa tête des personnes dépourvues d’ambition politique non technocrates, dont on exigerait des points d’avancement tous les 6 mois… devant l’Assemblée Nationale.

Côté opposition

9. Exiger que TOUS les partis politiques fassent acte de repentance publique au nom des victimes et déclarent renoncer à toute forme de violence.

10. Exiger que tous les partis de l’opposition déclarent officiellement reconnaître comme légitime la présidence de M.Alassane Dramane Ouattara.

Chers hommes et femmes politiques, nous avions la Paix: vous nous l’avez confisquée.Par des actes comme ceux-ci, vous pouvez nous la rendre: ce n’est pas une demande.

C’est une exigence: au nom du Peuple (*).

(*) Le Peuple? Oui, celui que vous êtes sensés protéger et qui a fait de vous ce que vous êtes aujourd’hui. #NeverForget

N’oublions pas qu’un pays appartient aux générations futures: toutes celles qui précèdent sont des locataires.Il garder la maison propre pour le jour de l’inventaire…

sangare avatar 1402136926 1 96x96 Côte divoire : Alassane Ouattara, la fabrique dun dictateur

😉

sangare – who has written posts on Vérité et réconciliation Côte d'Ivoire.


You may also like...

Commentaires

Google+