Côte d’Ivoire: 14 personnalités proches de Laurent Gbagbo remises en liberté provisoire

La justice ivoirienne a annoncé, ce lundi 5 août, la mise en liberté provisoire de 14 personnalités qui étaient détenues depuis la crise post-électorale de 2010-2011. Toutes sont des proches de Laurent Gbagbo. Parmi elles : Michel Gbagbo, le fils de l’ancien chef de l’Etat, et Pascal Affi N’Guessan, président du Front populaire ivoirien (FPI). L’information été rendue publique à la mi-journée par un communiqué lu par le procureur de la République, Christophe Richard Adou.

Ils auront attendu plus de deux ans derrière les barreaux, sans jugement. Mais le président du FPI et ses treize camarades n’en ont pas encore fini avec la justice. Ils ne bénéficient que d’une liberté provisoire accordée par le parquet à la demande des juges d’instruction et de la Chambre d’accusation. Celle-là même qui a décidé, le 10 juillet dernier, de renvoyer 84 pro-Gbagbo – dont 11 des 14 détenus libérés provisoirement – devant une cour d’assises.

Un procès très attendu, qui devrait se tenir d’ici quelques semaines ou quelques mois. « Les procédures en vue du jugement poursuivront leur cours et connaîtront sûrement leur dénouement d’ici la fin de l’année », a déclaré le procureur de la République, Christophe Richard Adou.

Un cadre de la direction du FPI se dit « heureux » que ses « amis recouvrent la liberté », même si elle est provisoire. Pour lui, « cette décision à la veille de la fête de l’indépendance démontre que la justice ivoirienne n’est pas indépendante ».

L’amnistie générale que demandent le FPI et le Congrès panafricain des jeunes et des patriotes (Cojep), le mouvement fondé par Charles Blé Goudé, semble encore loin d’avoir les faveurs du président Ouattara, qui veut que les procès des crimes présumés de la crise post-électorale aillent d’abord jusqu’à leurs termes, avant une éventuelle décision politique d’amnistier les condamnés.

Une décision « bienvenue »

Le gouvernement a salué cette décision des juges qui est la « bienvenue ». « Notre pays doit sortir de l’Etat de belligérance », a déclaré, à l’issue d’un Conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement, Bruno Koné. Pour lui, cette décision de mise en liberté provisoire des pro-Gbagbo va favoriser la décrispation de l’environnement politique.

Les quatorze personnes qui viennent de bénéficier de liberté provisoire sont les suivantes :

  1. Pascal Affi N’Guessan (président du FPI),
  2. Aboudramane Sangaré (vice-président du FPI),
  3. Alcide Djédjé (ancien conseiller diplomatique de Laurent Gbagbo, ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement post-électoral),
  4. Martin Sokouri Bohui (ex-député, secrétaire national chargé des élections au FPI),
  5. Geneviève Bro-Grébé (présidente des Femmes patriotes),
  6. Philippe-Henri Dacoury-Tabley (ex- gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest, la BCEAO),
  7. Michel Gbagbo (fils de l’ex-président, il est franco-ivoirien),
  8. Alphonse Douati (secrétaire général adjoint du FPI, arrêté le 18 août 2012),
  9. Moïse Lida Kouassi (ministre de la Défense au cours des premières années de Laurent Gbagbo, arrêté au Togo le 6 juin 2012 et extradé le même jour),
  10. Justin Koua (secrétaire national intérimaire de la Jeunesse du FPI, arrêté le 7 juin 2013),
  11. Narcisse Tea Kuyo,
  12. Séka Obodji,
  13. le colonel Konandi Kouakou
  14. et Nomel Djro.

Ils étaient quasiment tous détenus à Katiola (centre-nord), à Bouna (nord-est) et Boundiali (nord) après la violente crise post-électorale qui a secoué la Côte d’Ivoire de décembre 2010 à avril 2011, dont le bilan officiel est de 3 000 morts. Ils doivent passer une dernière nuit en prison. Peu d’entre eux étaient détenus à la MACA (Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan).

Quant à Michel Gbagbo, cela fait plusieurs mois qu’il n’était plus à Bouna.

Il avait été évacué à la Polyclinique Sainte-Anne-Marie d’Abidjan pour des raisons médicales. Mais il semblerait qu’après avoir retrouvé la forme, son séjour à la PISAM n’était qu’officiel.

Source: RFI

CIVVR avatar 1402139190 96x96 Côte dIvoire: 14 personnalités proches de Laurent Gbagbo remises en liberté provisoire

Site indépendant sur le processus de Vérité et réconciliation en Côte d’ivoire

CIVVR – who has written posts on Vérité et réconciliation Côte d'Ivoire.


You may also like...

Commentaires

Google+